En représentation

Je ne te l’ai jamais dit

de la compagnie Deux Dames au Volant

Cirque aérien alliant performance décalée et humour poétique

Création 2023
Qu’est devenue cet·te ami·e, auquel·le je faisais toutes mes confidences. Que se serait-il passé si comme elle, j’avais osé sauter dans la piscine à cette soirée. Et si je l’avais rencontrée dans un autre contexte, est-ce que je serais allée vers elle. Ma vie serait-elle la même si je ne l’avais pas connue. Pourquoi éclatait-on de rire pour rien.
Pourquoi je pense à elle maintenant.
Pourquoi on ne se parle plus déjà ?
« Je ne t’ai jamais dit » c’est le cheminement d’une amitié et de ses impacts à un instant T, de ses bouleversements sur notre construction intime.

Au travers d’une écriture circassienne en fragments, les deux interprètes Emmanuelle Durand et Marion Coulomb éprouvent cette épopée, sur une structure conçue en tenségrité (technique physique qui consiste à créer une structure stable en utilisant des tensions opposées – agrès spécialement créé par la compagnie), comme un miroir de nos relations humaines.
En sortant des stéréotypes habituels des amitiés féminines, « Je ne t’ai jamais dit » nous emmène dans un voyage énergique et sensible entre poésie brute, manipulation de structure, chorégraphie et cordes lisses.
Un périple rythmé entre les instants de déraison où l’on s’entraîne mutuellement et la nostalgie de nos amitiés perdues.

Contacts

damesauvolant@gmail.com

Avec les soutiens de

Spectacle « Je ne t’ai jamais dit » de la Compagnie Deux Dames au Volant
Production Collectif la Basse Cour
Avec le soutien de la DRAC Occitanie, la Région Occitanie, le Département du Gard, la Ville de Nîmes, la Verrerie – Pôle National Cirque Occitanie, la Dame d’Angleterre, l’Espace Culturel La Berline, la Fabrique JASPIR, le Pôle Nord, le Quai des Arts, la Ville de Challes-les-Eaux, la Cie Trans-Express – la Gare à Coulisse, le Cheptel Aleïkoum, Piste d’Azur – Centre régional des arts du cirque PACA, l’Ecole de cirque le Salto, l’Embellie Bains-douches, et Bastid’art.